Quelles sont les aides pour l’installation d’une chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation est un système de chauffage à combustion dont la performance énergétique est très captivante. C’est pour cette raison qu’elle est généralement qualifiée d’instrument à haute performance énergétique. L’installation d’une chaudière à condensation dans votre habitation a un certain coût. Avantageusement, il existe plusieurs subventions sur lesquelles vous pouvez compter pour vous aider à financer vos travaux. L’objectif du gouvernement est de favoriser les économies d’énergie. Mais quelles sont les aides financières pour l’installation d’une chaudière à condensation ?

MaPrimeRénov’ !

C’est une aide qui remplace l’aide Habiter Mieux Agilité de l’Anah et du CITE. En fonction de votre niveau de revenus, des caractéristiques de votre logement, de la zone où vous habitez et de votre projet, MaPrimeRénov’ peut financer de nombreux projets, dont l’installation d’une chaudière à condensation. Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire occupant, copropriétaire ou propriétaire d’un logement de plus de 15 ans. Le plus grand nombre de consommateurs a donc accès à cette aide.

La TVA à taux réduit et l’éco-prêt à taux zéro !

Parmi les aides qui vous sont proposées pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation, vous noterez tout d’abord que le taux de TVA a été réduit de 20% à 5,5% ou 10%. Le taux réduit de TVA n’est pas soumis à des conditions de ressources et ne concerne que les logements achevés depuis au moins 2 ans. D’autre part, l’éco-PTZ n’est pas une allocation, mais un prêt bancaire à taux zéro. En complément de subventions telles que la prime CEE ou la MaPrime Rénov’, il peut être avantageux. Vous aurez jusqu’à 20 ans pour rembourser le prêt à partir de la date d’obtention du crédit. En plus de ces aides, vous pouvez utiliser un chèque énergie pour financer certains travaux de rénovation. Pour ce faire, contactez votre commune pour connaître les aides qu’elle propose.

La Prime CEE !

Les aides des programmes de certificats d’efficacité énergétique, versées par les entreprises polluantes comme les fournisseurs d’énergie, vous permettront de financer une partie de vos travaux de rénovation ou de remplacement de chaudière. En plus de la prime CEE classique, sachez que certains ménages peuvent bénéficier d’une prime de subvention qui est une prime d’appoint de chauffage. Aussi appelée prime à la conversion, elle est destinée à parrainer le remplacement partiel d’une chaudière.

Toute personne qui achète une chaudière à haute efficacité dont le rendement est supérieur à 92% peut bénéficier de l’aide proposée par le gouvernement. Pour disposer de cette aide financière, vous devez tout de même respecter certaines règles : l’installation doit être réalisée par un professionnel RGE, faire votre demande de subvention et obtenir une confirmation avant d’accepter un devis pour l’installation.

La VMC : une ventilation efficace et autonome
Quelles sont les alternatives à la chaudière à fioul ?