Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?

Le renouvellement de l’air est important dans la maison pour vivre dans un environnement sain. Pour vous assurer une atmosphère saine, il est indispensable de disposer d’un système de ventilation afin de limiter l’apparition de bactéries et de vous permettre de contrôler le taux d’humidité ambiant. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la VMC hygroréglable.

La VMC hygroréglable : qu’est-ce que c’est exactement ?

La VMC hygroréglable est généralement un système de ventilation simple flux qui contrôle la ventilation en tenant compte de l’humidité relative de la pièce. Ce type d’appareil a l’avantage d’être plus perfectionné que la ventilation autorégulée, que l’utilisateur doit activer manuellement. Les VMC hygroréglables peuvent être à simple flux ou à double flux. Les VMC hygroréglables constituent des systèmes de ventilation pour les logements résidentiels. Ce dispositif assure le renouvellement de l’air dans toute habitation, c’est pourquoi les installateurs le choisissent sur les chantiers neufs et lors des rénovations. L’objectif de cet équipement est double : fournir un air sain en renouvelant l’air et en éliminant les polluants, et assurer la pérennité du bâtiment en éliminant l’humidité nocive. 

Les avantages de la VMC hygroréglable !

Qu’elles soient à simple ou double flux, les VMC hygroréglables assurent une atmosphère saine dans une pièce grâce à une meilleure qualité de l’air. De plus, ce dispositif a l’avantage de réduire la consommation d’énergie par rapport aux systèmes de ventilation autorégulés. Il faut également savoir qu’un système de ventilation simple flux à humidité réglable, au lieu d’aspirer la même quantité d’air tout au long de la journée, ajuste sa puissance d’aspiration en fonction des besoins. Ainsi, par exemple, il aspire plus d’air lors de la préparation des repas dans la cuisine, et moins d’air à midi lorsque les occupants de la maison ne sont pas là. Les VMC double flux hygroréglables présentent deux avantages principaux, notamment la régulation du débit d’aspiration par les bouches d’extraction hygroréglables et le chauffage de l’air entrant dans le groupe de convection.

Le fonctionnement du dispositif hygroréglable !

Le moteur de la VMC aspire l’air vicié du local technique pour l’extraire. Ce flux crée une dépression d’air qui permet à l’air frais d’entrer dans la maison par les pièces dites à vivre. Le principe d’une VMC hygroréglable est de contrôler le débit d’air en tenant compte de l’humidité relative locale. Certains capteurs intégrés optimisent ce fonctionnement. En d’autres termes, lorsque l’humidité de la pièce est élevée, les clapets de l’appareil s’ouvrent. Le capteur est isolé du flux d’air entrant. Il mesure uniquement le taux d’humidité à l’intérieur.

Pourquoi faire appel à une entreprise de génie climatique ?
Les avantages de la climatisation Atlantic